Pour mes élèves de Français. J`espère que cela vous fera plaisir...



jeudi 6 mars 2014

8 mars, journée internationale des femmes

8 mars : journée internationale pour les droits des femmes.

Le thème choisi pour ce 8 mars 2014 concerne la mixité des métiers comme un moyen d’égalité entre les femmes et les hommes, et un moyen de progrès sociétal et économique.

Le taux d’emploi des femmes a beaucoup progressé et il se rapproche de celui des hommes. Mais les parcours scolaires et les orientations professionnelles restent fortement sexués, formatés, reflets de stéréoypes et de préjugés qui restreignent les filles et les femmes, mais aussi les garçons et les hommes.

Les filles réussissent mieux à l’école, au collège, au lycée, à l’université, mais elles sont plus nombreuses à s’engager dans des filières littéraires et tertiaires, et elles se censurent plus quant à leur avenir. Les garçons sont plus nombreux dans les filières scientifiques et techniques, mais ils osent peu se lancer dans des métiers dits “féminins”. L’inégale répartition des tâches parentales et domestiques réduit aussi les évolutions de carrière des femmes. Les enfants sont très tôt exposés à ces clivages entre les hommes et les femmes, et la reproduction de ces inégalités en est donc facilitée.

Or, la mixité des emplois peut accroître la réserve de talents disponibles, élargir les possibilités de recrutement, multiplier par deux le champ des opportunités, donc enrichir la croissance, améliorer la compétitivité, ouvrir les opportunités dans l’emploi. Le défi est considérable car la ségrégation professionnelle ne diminue que très lentement. Mais il n’y a pas de fatalité : aucun métier n’est aujourd’hui impraticable pour un homme ou pour une femme ; tous les métiers peuvent se vivre au masculin comme au féminin. Et de nombreux acteurs s’engagent pour faire bouger les lignes : Etat, Education nationale, entreprises, syndicats, organismes de formation, collectivités territoriales, associations... Chacun-e doit pouvoir, sans censurer ses aspirations, sans restreindre ses possibilités, se permettre la diversité de ses choix de travail et donc de vie.

Ouvrir aux salarié-e-s une vraie palette d’opportunités, élargir pour les entreprises le vivier des talents disponibles, et progresser vers l’égalité professionnelle, voilà un objectif pour ce 8 mars 2014 et pour les années à venir. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire