Pour mes élèves de Français. J`espère que cela vous fera plaisir...



lundi 13 février 2012

Origine de la Saint Valentin

"L'amour, c'est l'absolu, c'est l'infini ; la vie, c'est le relatif et le limité."Citation de Victor Hugo ; Moi, l'amour, la femme - 1838.

« Etre amoureux, c'est voir dans celui ou dans celle qui vous aime ce qu'on y souhaite, et non pas ce qu'on y trouveCitation de Paul Reboux; Le Nouveau Savoir-Ecrire


Le 14 février c'est la Saint Valentin, le patron des amoureux.
La Saint Valentin c'est la fête des amoureux au monde entier car l'amour n'a pas de frontières, mais c'est aussi la fête des gens qu'on aime.
Les coutumes et les façons de dire: "Je t’aime", varient selon les pays. En France, nous disons "Je t’aime". Ce jour on offre à notre amoureux(se) des fleurs ou des chocolats. On envoie de belles cartes ou des poèmes sur un beau papier couvert de petits coeurs.


Mais, d'où vient la jolie tradition de la Saint Valentin?

Il y a plusieurs versions en ce qui concerne l'histoire de Saint Valentin. Celle qui revient le plus souvent est la suivante :
Saint Valentin était un Prêtre qui fût emprisonné et décapité un certain 14 février. L'histoire raconte que les enfants aimaient beaucoup  Valentin. Ils étaient ses amis et pour le réconforter, les enfants lui passaient des messages d'affection à travers les barreaux de sa cellule. C´est peut-être l'explication des petits mots doux qu'on échange, avec des fleurs et des cadeaux, le 14 février.



Et voici, à mon avis, la plus belle chanson d`amour qu`on a  écrit en français... Ne me quitte pas, de Jacques Brel ( 1929 – 1978 ).
 On dit que cette chanson a été écrite quand Brel et quelques amis ont décidé de faire une compétition pour voir qui était capable d`écrire la chanson la plus romantique et évidemment c`est Brel qui a gagné. Voilà la chanson et les paroles en français et en espagnol. J`espère que cela vous plaira. Brel, c`est un classique!


Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s’oublier
Qui s’enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendues
Et le temps perdu
A savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi
Le coeur du bonheur

Ne me quitte pas (4 fois)

Moi je t’offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
Où il ne pleut pas
Je creuserai la terre
Jusqu’après ma mort
Pour couvrir ton corps
D’or et de lumiére
Je ferai un domaine
Où l’amour sera roi
Où l’amour sera loi
Où tu seras reine

Ne me quitte pas

Je t’inventarai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
Des ces amants-là
Qui ont vu deux fois
Leurs coeurs s’embrasser
Je te raconterai
L’histoire de ce roi
Mort de n’avoir pas
Pu te rencontrer

Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
D’un ancien volcan
Qu’on croyait trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu’un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu’un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s’épousent-ils pas?
Ne me quitte pas

Je ne vais plus pleurer
Je ne vais plus parler
Je me cacherai là
A te regarder
Danser et sourire
Et à t’écouter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L’ombre de ton ombre
L’ombre de ta main
L’ombre de ton chien

Ne me quitte pas
No me dejes
Hay que olvidar
Todo se puede olvidar
Lo que ya se fue
Olvidar el tiempo
De los malos entendidos
Y el tiempo perdido
Para aclararlos
Olvidar esas horas
Que mataban a veces
A golpes de porqués
al corazón de la felicidad.

No me dejes,

Yo te ofreceré
perlas de lluvia
venidas de países
donde no llueve.
Yo escarbaré la tierra
Hasta después de mi muerte
Para cubrir tu cuerpo
De oro y de luz
Yo haré un reino
Donde el amor será rey
Donde el amor será ley
Donde tu serás reina.

No me dejes,


Yo te inventaré
Palabras locas
Que tu comprenderás
Yo te hablaré
De esos amantes
Que han visto por dos veces
Arder sus corazones.
Yo te contaré
La historia de un rey
Que murió por no haber
Podido encontrarte.

No me dejes,

Se ha visto a menudo
Resurgir el fuego
Del antiguo volcán
Que se creía demasiado viejo.
Existen
tierras quemadas
Que dan más trigo
que un mejor abril
Y cuando viene la noche
para que un cielo arda
El rojo y el negro
¿Acaso no se unen?

No me dejes,

No voy a llorar
No voy a hablar
Yo me ocultaré
Para mirarte
bailar y sonreír
Y escucharte
cantar y después reír
Déjame volverme
La sombra de tu sombra
La sombra de tu mano
La sombra de tu perro

No me dejes,


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire